Communiqué soirée gros blocs autodrome Drummond

C’est sous une température idéale et un circuit habilement préparé que l’invasion des GROS BLOCS fit son apparition. Une invasion toujours très attendue des amateurs. Parlant des amateurs, ils étaient fort nombreux. C’est d’une salle comble qu’ils ont répondu à l’invitation du promoteur Yan Bussière.

Les qualifications furent plutôt enlevantes et les pilotes américains furent passablement dominants. La piste était très rapide et les spectateurs ont pu apprécier la puissance des bolides en piste. Ca devait trembler jusqu’à St-Hyacinthe! Seigneur Dieu!!

Précédent la finale, le promoteur avait concocté un spectacle haut en couleur avec un feu d’artifices suivit d’une présentation des pilotes digne des fils hollywoodiens. Ryan Godown et Demetrios Drellos furent renversés par pareil accueil.

Place au moment tant attendu. Jimmy Phelps pige la pole et c’est sourire en coin qu’il prit place dans son bolide 98h. Stewart Friesen, un des favoris de la foule, pige la boule 6. Érick Rudolph partira de la quatrième position et Steve Bernard lui, cinquième.

Dès que David Farney agita le vert, le tremblement de terre débuta! Phelps fut en mesure de garder les commandes pour un certain temps mais Stewart Friesen lui réservait une surprise. Au 33ièmepassage, l’ontarien prit la mesure de Phelps avec un spectaculaire dépassement par l’extérieur. Steve Bernard fait une belle course et reste dans le top 5. Sans faire de vague, David Hébert remonte lentement, lui qui a pris le départ de la 21ième place. Bien peu de connaisseurs s’y en intéressent car il est équipé de son moteur w16. Au tour no 76, Érick Rudolph est accroché au pare choc de Friesen et semble plus rapide. Matt Sheppard est très rapide également et remonte habilement. C’est au 82e tour que Rudolph prit le contrôle de l’épreuve pour ne plus jamais regarder en arrière. En fin d’épreuve, la voiture de Sheppard perdit de sa performance et c’est hors du top 5 que la voiture 9s terminera la course. Au final, ce sera Rudolph, Friesen, Phelps, Bernard (Qué), Hébert (Qué+w16).

En sportsman, Alex Lajoie a pu savourer son deuxième triomphe en 3 soirs à Drummondville. Even Racine et Normand Hamel l’accompagneront sur le podium.

En STR, ce fut une victoire du sympathique maskoutain Pierre Hébert et en MODLITE, ce sera Éric Désilets qui aura les lauréats.

Une magnifique soirée remplie de moments magiques. Quel spectacle !

Leave a comment