Ce n’est pas l’action qui manque

La soirée débute sur les chapeaux de roues avec un tête à queue au premier tour de la première qualification en Modifiés. Ce qui laisse présager une soirée remplie d’actions, et ce fut le cas. Les pilotes en ont mis plein la vue et les bagarres sont légion, tôt en soirée en qualifications toutes catégories. Le vétéran René Clair à frappé durement le mur, heureusement sans conséquence à part une voiture très amochée. Ca s’annonce bien aussi en Pro Stock Stéphane Lemire remporte sa qualification devant les siens.

1ère finale Modifiés – 40 tours
C’est une première finale aux allures très agressives à laquelle nous avons droit. Beaucoup de luttes à 3 de large, les pilotes sont en feu. Dany Bilodeau fait des dépassements d’anthologie et devra céder sa 2e place à un Steve Bernard aussi, très agressif qui fait une course des plus spectaculaires. Mais il sera tout de même déçu de n’a pas avoir été en mesure de déloger Mario Clair avec une fin de course spectaculaire en gérant les retardataires.
1- Mario Clair
2- Steve Bernard
3- Dany Bilodeau
4- Claude Brouillard
5- Maxime Plante

Prostock Challenge Ultime – 50 tours
Dès le départ, Lemire prend les devants suivis de près par Rock Aubin. Pendant ce temps derrière, Charles-David Beauchamp est très rapide et remonte la meute. Jocelyn Roy, qui a une belle ligne de course, fond sur les meneurs. Stéphane Lemire devra céder sa place et se contenter d’une belle 3e place devant ses nombreux supporteurs. La fin de course est très serré entre les 3 pilotes qui se retrouve sur le podium, rien n’est acquis et Jocelyn Roy va l’emporter devant ma découverte de la soirée qui en était à sa première présence sur la piste de L’Autodrome Drummond, Charles-David Beauchamps et Stéphane Lemire.
1- Jocelyn Roy
2- Charles-David Beauchamps
3- Stéphane Lemire
4- Stéphane Lebrun
5- François Adam

2e finale Modifiés – 40 tours
Yan Bussière et Mathieu Desjardins font le spectacle en début de course, et Bussière part à la faute et finira tout de même 5ème, cédant les champs libres à la recrue Mathieu Dejardins. Ce dernier fut crédité de sa première victoire en 358 la semaine dernière et il y prend goût. Derrière Desjardins qui gère parfaitement sa course, c’est la guerre entre Gino Clair, Steve Bernard, Clément Therrien, Mario Clair et Corriveau. Gino conservera son avantage et termine 2e devant Steve Bernard qui à cravacher très durement pour s’offrir un 2e podium.
1- Marhieu Desjardins
2- Gino Clair
3- Steve Bernard
4- Mario Clair
5- Yan Bussière

Finale Sportsman
Dany Gagné retrouve le chemin de la victoire, après un très bon départ. Mais Mathieu Bardier semble avoir cette fois un peu de chance et une bonne voiture navigue pas très loin et est même menaçant. Étienne Cournoyer s’offre la 3e place de cette finale écourté à 14 tours suite à un drapeau rouge qui nous amène malheureusement aux couvre-feu. Suite à cette soirée, plusieurs pilotes Sportsman ont montré leurs mécontentements face à l’horaire qui les mets souvent dans situation de course amputé. Une réunion d’urgence eut lieu tard en soirée entre les Sportsman et le promoteur Yan Bussière et le directeur de course Steve Salvas. Et des solutions seront apportées pour ne plus vivre cette situation autant que faire se peut. Comme quoi que le dialogue dans le respect apporte son lot d’explications et surtout de solutions.
1- Dany Gagné
2- Mathieu Bardier
3- Étienne Cournoyer
4- Félix Murray
5- Junior Mailhot