La famille Clair sur le podium, victoire de René et Gino et une troisième pour Mario

C’était la soirée « Pro-stock DIRT » 50 tours mais, malgré le superbe spectacle offert par les Pro- Stock et la remontée de Jocelyn Roy, les Pro-Stock se sont fait voler la vedette par la famille Clair, et surtout par le patriarche.

Marche ou crève, Sportsman
Devant une estrade bondée, le champion 2016 Bryan Cloutier a su résister aux attaques de ses compatriotes pour remporter cette course sous forme de duels. Seul Martin Hébert a été capable de lui résister et lui filer une petite frousse.

Modifiés 50 tours
Les frères Therrien sont sur la première ligne au départ de cette finale chaudement disputée. Alan domine l’épreuve mais doit abandonner sa première place sur bris mécanique. Par la suite les ténors de la discipline remontent le peloton, Mario Clair, David Hébert et Steve Bernard nous offrent toute une remontée. Gino Clair s’empare de la tête au 11e tour et résiste aux attaques de ses poursuivants, jusqu’au damier. Cette course restera dans l’histoire de l’Autodrome comme étant une des plus spectaculaires!
1- Gino Clair
2- Steve Bernard 3- Mario Clair
4- David Hébert
5- Dany Bilodeau

Pro Stock Dirt series, 50 tours
Course animée en dans le premier tiers, par Payeur qui résistera un moment aux attaques de Hamel et de C.D. Beauchamps, ce dernier sera disqualifié à la fin de la course, suite à l’inspection. Jocelyn Roy parti de loin fait le spectacle et remonte la meute et il menace même la première place en fin de course. Le meneur de la série, Rob Yetman est aussi auteur d’une belle course montera sur le podium.
1- Charles-David Beauchamps *
2- Jocelyn Roy
3- Rob Yetman
4- Pascal Payeur
5- Dan Older
* C.D. Beauchamps sera disqualifié suite à l’inspection

Finale Sportsman 32 tours
Ne vous fiez pas aux résultats, même si le vétéran René Clair domine de bout en bout cette finale, ça ne veut pas dire qu’il l’a eu facile. Il a résisté aux attaques de Martin Pelletier en fin de course ce dernier sera suivi de Bryan Cloutier, ça en dit long sur la qualité des pilotes qui talonnaient le vénérable René Clair. La paternel Clair ajoute cette victoire à une soirée de rêve pour la famille et tous les nombreux fans qui assistent aux courses depuis toujours. Avec 77 ans au compteur, les amateurs présents assistent à une victoire historique et très émotive. Ce dernier m’a simplement dit qu’il était de la première course à l’Autodrome Drummond et qu’il ne savait pas trop à quand remontait sa dernière victoire, selon mes recherches il avait 71 ans!
1- René Clair
2- Martin Pelletier
3- Bryan Cloutier
4- Jean-François Arpin
5- Félix Murray

l’Autodrome Drummond, la doyenne des pistes de stock-car sur terre battue au Canada.

Marc « Enzo » Tessier
Directeur des communications Autodrome Drummond

Leave a comment